DC intercession 
Ce template est offert par openElement et a été réalisé en partenariat avec Sensode.
Vous trouverez une faq complète dans la mesure du possible sur les différents éléments composant celui-ci.
En cas d'anomalie ou de questions, n'hésitez pas à vous rendre sur le forum.
Ce bloc de texte peut être supprimé sans problème et n'apparait pas sur la page.
EDITO
Cession d’entreprise : « le dirigeant doit bien identifier sa motivation »
Comment transmettre une entreprise au bon moment 

Le chef d'entreprise cédant doit assurer la continuité de l'activité dans les meilleures conditions possibles et optimiser la fiscalité sur la plus-value après la cession des titres ou du fonds de commerce. 

 1. Anticiper pour transmettre l'entreprise dans les meilleures conditions 
Avant de signer une lettre d'intention ou même une promesse de vente, il faut avoir une idée précise du déroulement de la transmission de l'entreprise : 
Le chef d'entreprise doit définir ses exigences et ses besoins et trouver le moyen le plus adapté et le plus intéressant fiscalement pour transmettre l'entreprise. 
Il est ensuite indispensable qu'un expert de valorise l'entreprise. 
Trouver un repreneur peut prendre du temps, et il faut prévoir une période suffisante pour l'accompagner après la cession de l'affaire. 
Pour suivre toutes ces étapes avant la vente, il est recommandé de préparer la transmission de l'entreprise entre trois et cinq ans avant la cession. 

  2. Transmettre une entreprise en fonction de la conjoncture 
Il sera plus facile de trouver un repreneur pour une entreprise si la conjoncture est favorable pour le secteur et / ou lorsque l'activité en question est en plein développement. Il est parfois nécessaire de faire un audit de la structure afin d'identifier les forces et les faiblesses de la structure avant d'apporter, si besoin, les transformations nécessaires. Ces mesures préalables assurent ensuite au dirigeant de transmettre son entreprise au meilleur prix. 
 
  3. Les avantages fiscaux et la transmission d'entreprise 
Dans tous les cas, il faut prendre en compte la fiscalité pour transmettre une entreprise dans les meilleures conditions. Dans certains cas, le chef d'entreprise qui souhaite trouver un repreneur peut bénéficier d'avantages fiscaux supplémentaires s'il remplit certaines conditions : 
En cas de cession de parts, l'imposition est d'autant plus faible que l'on possède les parts depuis longtemps. En fonction de la durée de détention et si l'entreprise est soumise à l'IS, l'abattement dont peut bénéficier le vendeur est croissant, l'avantage fiscal maximum est réservé à ceux qui détiennent les parts depuis au moins 8 ans. 
Transmettre son entreprise dans l'optique d'un départ en retraite donne droit à des avantages fiscaux supplémentaires sur les plus-values de cession. Pour les entreprises soumises à l'IR, si le chef d'entreprise part en retraite au maximum 24 mois avant ou au plus tard 24 mois après la transmission de l'entreprise, il sera exonéré d'impôt sur le revenu sur la plus-value réalisée. Il devra en revanche s'acquitter des prélèvements sociaux. Deux conditions supplémentaires doivent être remplies pour bénéficier de cet avantage : avoir travaillé au moins 5 ans dans l'entreprise et ne pas conserver plus de 50 % des droits de vote après la vente. 
Les jeunes PME peuvent être transmises à des conditions préférentielles pour le vendeur. L'abattement maximum peut être obtenu si l'entreprise a été créée entre 8 et 10 ans avant la cession et si le vendeur a obtenu ses parts dès la création. 
Le vendeur qui cède son entreprise pour partir à la retraite bénéficiera d'un abattement de 500 000 € sur la plus-value. 
nos services 
l'intermédiation est notre métier 
INTERMEDIAIRE EN CESSION D’ACTIFS DANS LES SOCIETES NON COTEES 
 
Nos objectifs : 
  • Faciliter la cession des petites entreprises  
  • Rendre possible des reprises complexes  
  • Dynamiser le secteur de la cession de PME PMI  
 
Un nombre important de dirigeants de PME et de PMI est en âge de partir en retraite. Ceux ci se trouvent souvent confrontés à plusieurs difficultés : 
  • Assurer la reprise de leur entreprise 
  • Transmettre leur capital 
  • Gérer au mieux leur nouveau capital financier 
 
Les candidats à la reprise d’entreprise se trouvent confrontés à divers obstacles : 
  • Difficulté de prospecter soi même 
  • Difficulté de mener la négociation étant positionnés en acquéreur direct 
  • Complexité de l’évaluation financière, structurelle, juridique... 
  • Montage des financements
 
Notre rôle dans cette opération consiste à : 
  1. Synthétiser les aspects économiques, humains et matériels de votre entreprise. 
  2. Effectuer une présentation réaliste de la société. 
  3. Apporter le concours de spécialistes (avocats en droit des affaires, experts comptables, notaires) à l’acquéreur comme au vendeur. 
  4. Etablir un protocole de cession satisfaisant l’une et l’autre des parties. 
  5. Organiser le closing et la signature auprès d’un avocat spécialisé dans le droit des affaires.
vannes,lorient,nantes,rennes,rouen,reprise,entreprise,bretagne,cession,acquisition,transmition,societe,pme,reprendre,fusion,industrie,pmi,intemdiaires,intercession,capitaine,owen,dussaux,jean,marc,morbihan,secteur,négociation,finisterre,cotes d’armor,35,56,22,44,85,50,14,49,53,29,reprise,entreprise,cession,acquisition,transmition,societe,bretagne,pme,reprendre,fusion,industrie,pmi,intemdiaires,intercession,capitaine,owen,dussaux,jean,marc,morbihan,secteur,négociation
secteurs d'interventions
industrie 
Notre cabinet accompagne des industriels dans leur processus de croisances externes ou de cession. Notre investissement dans des métiers comme : la chaudronnerie, mecanique de précision, serrurerie, métallerie, usinage,menuiserie maintenance, agroalimentaire, aérospatiale, énergie...  
nous permettent des prises de contacts rapides pour une grande efficacité. 
négoce 
Ayant déja accompagné des acteurs de la distribution dans divers domaines : plomberie, mécanique, outillage, matériaux de construction, accessoires pour le bâtiment, agroalimentaire, machines spéciales, cosmétique, textile, mobilier... 
Notre cabinet comprendra rapidement votre métier et saura vous proposer un accompagnement adapté.
services 
Nous pouvons vous accompagner tant sur la cession que sur l'acquisition de société de services.
Nous accompagnons régulièrement des entreprises de : service à la personne, cabinet de conseils en communication, bureaux d'études, cabinet d'architecture, marketing,transport, industrialisation, agence de conseil immobilier...


affaires 
A VENDRE
Spécialistes du traitement anticorrosion, les 20 collaborateurs de l’entreprise maîtrisent en toute autonomie la préparation de surface et le process de peinture liquide. 
Les éléments clés : 
• - Grand ouest de la France  
• - CA 3.7M€  
• - EBE 350K€  
• - Capitaux propres 800K€  
• - Dettes 100K€  
• - Prix : faire offre 
A VENDRE
Entreprises du batiment.
CA 2 à 4M€ 
A VENDRE
Société industrielle de chaudronnerie. Spécialisée dans la conception et la réalisation de process industriels

EBE 250K€
models 
Contact
Vous voulez en savoir plus ?
Vous pouvez contacter l'une de nos agences :


Owen Capitaine:
  • Conseil en acquisition et cession d'entreprises depuis 10 ans
  • Juge au tribunal de commerce de Vannes 
  • Manager et gérant d'entreprises depuis 17 ans

ADRESSE DE CONTACT

contact@dcintercession.com

Tél : 06 84 49 69 20

6 impasse du Tor 
56730 ST Gildas de Rhuys 
ENVOYER
Notre cabinet vous aide à vendre ou à acheter des sociétés, PME et PMI. Nous intervenons pour les entreprises de la Bretagne, la Normandie, les pays de la Loire. Notre présence régulière à Rennes, Nantes, Angers, Laval, Le Mans, Quimper, Brest, Caen ainsi que dans nos cabinets de Vannes et Rouen nous permet d'étudier la fiscalité et valoriser votre entreprise.
">
© S.A.R.L. DC INTERCESSION  capital 2000.00 € Siège social impasse du Tor 56730 St Gildas de Rhuys N° SIRET : 537 491 243 00011 Code NAF : 6420Z